• Inès

L'histoire du conseil en image

La signification des couleurs, des formes, de la mise en valeur ou encore du maquillage remonte à la nuit des temps. L'apparence a toujours eu de l'importance de la préhistoire à nos jours. Quelle est l'histoire du conseil en image ? C'est une question difficile mais je vais vous livrer les points importants qui ont pu faire avancer ce beau métier.


Le premier vêtement a été crée durant la préhistoire : la fourrure. Les hommes la portait pour se réchauffer mais elle avait aussi une signification. L'homme qui possédait des fourrures de bêtes féroces étaient considéré comme un chasseur et surtout il avait une place importante dans le clan.

Par la suite, le vêtement permettait de définir sa classe sociale au sein du peuple ou de manière religieuse : la classe supérieure égyptienne porte du blanc pour montrer sa pureté ou encore au moyen âge les couleurs hiérarchises, oppose et classe le peuple.


Dès la Renaissance sous Catherine de Médicis l’histoire raconte qu’elle donnait des explications sur des couleurs à éviter ou à préférer durant des échanges importants, pour garantir succès à la France, elle-même toujours habillée de la tête aux pieds en noir, a su s'imposer comme la Reine veuve de la France, et à maitriser son image jusqu’à la fin.

Michel-Eugène Chevreul pourrait par définition, être le premier consultant en image. En 1839, il publie les résultats de ses recherches méticuleuses et approfondies, dans un volumineux ouvrage intitulé : "De la loi de Contraste Simultané des Couleurs". Chevreul alors passionné par les couleurs, consacre un chapitre entier à sa théorie et fait des recherches approfondies sur les vêtements en corrélation avec l’Homme (yeux, peau et cheveux). Il conclut par : « toutes les couleurs portées directement au visage influent sur la couleur de notre peau ».


En 1774, Marie-Antoinette nomme la première conseillère mode de l’histoire, Rose de Bertin convaincue par son talent en tant que conseillère pour les femmes qu’elle exerce dans son magasin Le grand Mogol, rue Saint-Honoré.

En 1870, l’incertitude face à l’harmonie des tons dans les vêtements entraîna l’apparition de nombreux conseillers de mode dans la haute bourgeoisie française. Lesquels expliquaient comment marier les couleurs, selon notre couleur de cheveux, notre teint ou nos yeux. Ces conseillers de mode officiaient dans les grands magasins.


C’est en 1920-1930, que les États-Unis introduisent dans les Universités le concept de l’étude des couleurs pour « changer » ou « améliorer » une personne. Le cercle chromatique de Johannes Itten est une tentative de rationaliser la couleur et de permettre son utilisation dans un but esthétique et fonctionnel.

En 1941 est fondée, aux États-Unis, la société : The Color Key Corporation of America, où sont repris les principes de base de la couleur appliqués à la fabrication des tissus et des vêtements, des produits de cosmétologie, à la peinture et au design intérieur. La méthode Color Key divise les couleurs en chaudes ou froides. C'est en 1942 que Suzanne Caygill alors styliste californienne va créer les différentes techniques colorimétriques : les méthodes des 4, 8 ou encore 12 saisons. Beaucoup ont alors constaté que de porter, la «bonne» couleur pouvait avoir un effet profond sur leur visage et ceux qui les entouraient.


En France, la profession est officiellement présente à partir des années 60 dans les milieux plutôt aisés ou artistiques. Dans les années 90, c’est le monde politique et notamment Jacques Chirac qui ouvre les portes d’une reconnaissance du métier de conseiller en image. Plus que ses costumes, ce sont ses différentes tenues et l’harmonie des couleurs portées qui révéleront l’impact d’une image et d’une communication maîtrisée.


La plus importante et influente association des consultants en image est née en 1983 sous le nom d’AICI (Association of Image Consultants International). Une association internationale reconnue aujourd’hui dans le monde entier et dont la vocation est d’améliorer le niveau de professionnalisme des membres et la reconnaissance du métier de conseiller en image.


En l'an 2000 des écoles de conseiller en image, relooking, coach en image voient le jour et créent la confusion sur les termes, les techniques et le métier. En 2008, les premières écoles sont certifiées par l’État Français, permettant ainsi d'harmoniser le métier.


& voilà 😁 vous connaissez l'essentiel de l'histoire de ce beau métier ♥️

Pour bénéficier de mes services et écrire à votre tour votre histoire ...

RDV sur la page prestations


gif




23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout